– PUBLICITÉ –

Historique de CVTech

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Les fameuses poulies Powerbloc, fabriquées par la compagnie CVTech… Quel amateur de motoneige n’en a jamais entendu parler ou ne les a jamais utilisées?

Spécialisée dans le design et la fabrication de système de transmission de puissance à variation continue (CVT) à courroie de caoutchouc, CVTech fournit ses produits aux grands manufacturiers mondiaux de véhicules récréatifs, de véhicules légers, d’équipements industriels et à de nombreux autres manufacturiers qui ont besoin d’une CVT innovatrice, fiable, robuste et sans entretien.

Équipée de l’un des plus grands parcs de machines-outils à commandes numériques du centre du Québec, CVTech offre le service complet de solutions de CVT à ses clients, de la conception à la livraison, en passant par la gestion des projets, la fabrication et l’approvisionnement de toutes les pièces impliquées dans ses systèmes.

Cette entreprise québécoise reconnue mondialement et à la réputation fort enviable ne s’est pas bâtie en 1 jour.

Voici un peu d’histoire à propos de CVTech:

CVTech-IBC et R&D

Fondée en 1969 sous le nom de Sécuristat Inc. par Messieurs Gaston et Léon Beaudoin, l’entreprise est née de l’industrie de la motoneige, sans cesse grandissante à cette époque. Elle avait pignon sur rue à St-Charles de Drummond. Plusieurs membres de la famille Beaudoin ont contribué au développement de l’entreprise.

Entre 1986 et 1989, alors que plusieurs changements s’opèrent au sein de la compagnie, dont un changement de présidence et le déménagement en 1989 sur la rue Labonté à Drummondville, la direction convient que dans un contexte de mondialisation des marchés, une appellation simplifiée s’impose. L’entreprise porta alors le nom de Powerbloc IBC Canada Inc., où Powerbloc étant le nom commercial du produit principal. Les lettres IBC n’ont pas de signification précise en soit, mais constituaient un ensemble phonétique simple.  En d’autres mots  »IBC » ça se prononçait bien et ça se mémorisait bien! L’apparition des lettres IBC rencontrait donc l’idéologie administrative et la stratégie de mise en marché de l’époque.

En 1996, une nouvelle présidence et actionnariat prend les guides de l’entreprise. Il ne reste plus de lien avec la famille fondatrice, sinon que par une des actionnaires, Madame Françoise Beaudoin Lavallée.

En 2001, l’accessibilité des marchés européens et américains nous obligea à avoir recours à certains partenariats. Ainsi, il nous apparaissait important de mettre à l’abri nos propriétés intellectuelles. De plus, il devenait important de dissocier nos rôles d’expert, soit expert fabricant et expert concepteur. Bien que reliés au même produit (les CVT), ces deux statuts faisaient appel à des plans d’actions bien différents qui étaient sans doute mieux adaptés et mieux suivis dans des organisations séparées au sein de la même organisation.

CVTech-8

Ainsi, le 1er janvier 2001, l’entreprise Powerbloc IBC Canada Inc. est devenue les Investissements CVTech (siège social), qui est le propriétaire des deux entités distinctes, soit CVTech-IBC (pour la fabrication) et CVTech R&D (pour la conception). Nous donnons alors la signification aux lettre « IBC » : Innovation By Choice ou Innover c’est notre choix.

En 2003, la direction de CVTech décide d’agrandir l’usine pour ajouter 32000 pieds carrés à la superficie totale de l’usine qui totalise maintenant 90 000 pieds carrés.

En janvier 2005, Investissement CVTech changea de nom pour devenir Groupe CVTech et fait son entrée sur le marché de la Bourse de Toronto. L’entreprise devient ainsi publique dans le but de faire différentes acquisitions. La même année, Groupe CVTech acheta Thiro Ltée à Victoriaville ainsi que leurs filiales Thiro LLC aux États-Unis et JJL Déboisement. Ces entreprises œuvrant dans le domaine du génie civil, plus précisément dans le transport d’électricité. Groupe CVTech se retrouve donc avec deux secteurs d’activités, soit le secteur véhicules et le secteur électrique.

En 2006, Groupe CVTech fait l’acquisition d’Atelier Adrien Bernard,  situé à Thetford Mines (entreprise familiale gérée par quatre frères ayant pris la relève de leur père). C’est une entreprise qui a été fondée en 1966 et bien réputée dans le marché des véhicules récréatifs et utilitaires pour leur expertise dans le reconditionnement des pièces mécaniques et la distribution de pièces connexes. Une synergie s’opère avec CVTech-IBC et CVTech R&D pour percer davantage le marché du remplacement pour les produits CVT en bénéficiant du réseau de distribution d’Atelier Adrien Bernard, qui porte alors le nom de CVTech-AAB.

CVTech-5

Le 15 octobre 2012, deux des dirigeants déjà en place depuis une quinzaine d’année, Messieurs Alain Charest (Vice-président secteur véhicules) et Christian Mercier (Directeur R&D) deviennent les nouveaux propriétaires du secteur véhicules. Ainsi, les trois entreprises distinctes fusionnent pour se nommer CVTech Inc. L’entreprise redevient alors une entreprise privé et quitte le marché boursier.  Nous conserverons uniquement les appellations CVTech-IBC, CVTech R&D et CVTech-AAB pour des fins commerciales. 

CVTech-AAB

En 1966, M. Adrien Bernard fonde l’entreprise Atelier Adrien Bernard, spécialisée dans la réparation de moteurs. L’entreprise est située à Thetford Mines.

Atelier Adrien Bernard développe ensuite une expertise dans le secteur de la motomarine en 1988.

Les 4 fils de M. Bernard achètent la compagnie de leur père en 1991 et deviennent copropriétaires de l’entreprise. L’entreprise compte alors 20 employés.

En 1995, Atelier Adrien Bernard instaure une ligne de placage de cylindres, dont le procédé unique se nomme Nika-Tech. Il s’agit alors de la première entreprise canadienne à produire ce type de revêtement avec cette technologie.

L’année 1998 est en une année de consécration pour l’entreprise. En effet, Atelier Adrien Bernard reçoit les honneurs par la Banque Nationale et remporte le Lauréat d’Or pour la région Chaudière-Appalaches au concours de PME. Cette même année, elle se mérite en plus le prix Blizz’Or décerné par la Fédération des motoneigistes du Québec comme entreprise manufacturière de l’année.

Poursuivant sa progression, l’entreprise étend maintenant son marché dans l’ouest canadien en 2003.

En 2006, le Groupe CVTech Inc. acquiert Atelier Adrien Bernard qui sera désormais connu sous le nom de CVTech-AAB.

Le Groupe CVTech Inc. investit plus de 3.5M$ en 2008 pour construire une nouvelle usine pour CVTech-AAB, toujours à Thetford Mines.

Poursuivant son expansion, du côté américain cette fois-ci, l’entreprise ouvre un centre de distribution au Wisconsin en 2010.

CVTech-AAB acquiert en 2013 l’entreprise Marine Medics, une des plus importantes entreprises spécialisées dans la remise à neuf et la réparation de moteurs hors-bords au Canada.

Comptant aujourd’hui 80 employés, CVTech-AAB est la seule entreprise à offrir le service complet de reconditionnement de moteurs 2 et 4 temps à essence et diésel, de pièces et d’accessoires connexes.

L’entreprise se spécialise dans la remise à neuf de pièces pour des moteurs industriels et des véhicules récréatifs. L’expertise de CVTech-AAB se situe dans le reconditionnement de vilebrequins, le rechemisage et le replacage de cylindre avec le revêtement Nika-Tech, ainsi que dans la réparation et la distribution de pièces et accessoires connexes, partout dans le monde.

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

Steve Maillet

Steve Maillet

Partenaire et rédacteur à Planète Quad Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS