– PUBLICITÉ –

Edgar Hetteen – Profil d’un bâtisseur

Edgar Hetteen - Profil d'un bâtisseur

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Certains hommes mériteraient un film tant leur carrière a été prolifique. L’américain Edgar Hetteen en fait partie. Cet homme a créé les deux marques emblématiques du sport motorisé américain, Polaris et Arctic-Cat ! Cette histoire est peu connue alors nous allons nous pencher un peu plus sur ce personnage hors du commun.

Edgar Hetteen est né en 1920 à Roseau, Minnesota, où il a grandi et fait ses études. Il était le fils d’Emmanuel et Mae Hetteen, des immigrants qui avaient quitté la Suède pour chercher le rêve américain. Ils possédaient une ferme de 80 acres au sud de Roseau. Très jeune, Edgar participait aux corvées de la ferme: traire les vaches, nourrir le bétail, récolter les foins. Il a développé rapidement un grand intérêt pour les véhicules mécaniques nécessaires au bon fonctionnement de l’établissement familial.

À 14 ans, il a quitté l’école de façon définitive. Son oncle possédait un atelier d’usinage et c’est là qu’Edgar a découvert avec passion la confection de pièces mécaniques, la technique pour que toutes les pièces s’emboitent ensemble pour devenir un moteur fonctionnel !

Edgar Hetteen - Profil d'un bâtisseur

Il a occupé ensuite plusieurs emplois, dans le garage Chevrolet de Roseau et au service des routes du Comté. Puis il est parti servir dans la Marine américaine pendant la Seconde Guerre mondiale. 

La création

À son retour en 1948, il a fondé, en compagnie de son frère Allan et son ami David Johnson, une société nommée Hetteen Hoist and Derrick. L’objectif était de créer des équipements agricoles inventés par leurs soins, comme un palan pour placer des poteaux électriques, des pulvérisateurs d’engrais, des élévateurs à grains, des nettoyeurs à vapeur, des aspirateurs à grains. Un broyeur à paille se fixant derrière une moissonneuse-batteuse était très populaire, mais il rencontrait des soucis de fonctionnement, à cause des nombreux types de pailles différents. Les trois entrepreneurs ne reculaient pas devant le service. Ils remplaçaient, réparaient, pour que leurs clients soient satisfaits. Ils ont créé la confiance en leur produit qui s’appelait Polaris Straw Chopper. En 1954, l’entreprise a pris le nom de Polaris, qui représente l’étoile Polaire, et que l’on reconnait dans le logo actuel.

Comment une entreprise d’équipement agricole a-t-elle conçu un véhicule hivernal ?

En fait, c’est David Johnson, l’associé, qui l’a créé, avec l’aide d’Allan et d’employés, pendant une absence d’Edgar en janvier 1956. Ils étaient chasseurs dans leurs loisirs et cherchaient un moyen de se déplacer en hiver, car la neige est bien présente au Minnesota. Ils avaient utilisé la courroie d’un élévateur à grain comme chenille. Les skis étaient constitués de parties d’un pare-chocs de voiture. Ils avaient réussi à la rendre fonctionnelle. Mais la réaction d’Edgar Hetteen à son retour n’était pas celle qu’ils auraient espérée.

L’homme d’affaires était fâché contre David Johnson qui avait perdu du temps à concevoir un objet d’amusement qui n’avait rien à voir avec les équipements agricoles. Pourtant, l’idée allait être développée sous le nom de Sno Traveler original, alors que l’entreprise Polaris continuait à fabriquer des équipements agricoles et prenait de l’ampleur.

La première motoneige a été vendue pour 465 $ et, bien que M. Hetteen ait insisté pour que son entreprise se concentre sur le matériel agricole, celle-ci a continué à s’intéresser aux motoneiges.

Et la passion des deux frères pour ce nouveau véhicule se développait. Ils sentaient qu’il y avait une forte demande pour se déplacer en hiver, pour la chasse, mais aussi le travail, les interventions d’urgence, et pourquoi pas le loisir. 

Les tests en Alaska

En 1960, Edgar et trois personnes sont partis en Alaska pour tester les capacités de la motoneige. L’expédition a duré 21 jours dans un environnement hostile. Ils ont transporté 900 livres de provision sur des traineaux sur 1200 miles.

Edgar avouera plus tard qu’il espérait être accueilli en héros pour ce test grandeur nature des capacités de la motoneige. Contrairement à cela, le conseil d’administration de Polaris l’a reçu avec des reproches, ne comprenant pas pourquoi il avait quitté la tête de l’entreprise pendant presque un mois pour cela.

Ces reproches n’étaient pas du goût du créateur de l’entreprise, et il quittait l’entreprise 6 mois plus tard. La suite lui donna raison puisque Polaris abandonna la fabrication d’équipements pour se consacrer uniquement aux motoneiges, puis aux véhicules récréatifs.

Edgar Hetteen - Profil d'un bâtisseur

Un départ, une naissance

Assoiffé de revanche et voulant prouver qu’il avait raison dans sa vision de la motoneige, l’homme d’affaires créait la société Arctic Cat en 1961, à Thief River Falls, toujours dans le Minnesota.

Edgar Hetteen est donc l’homme qui a été à la tête des deux entreprises qui représentent 99% des motoneiges américaines !

Il a démarré l’entreprise et a vendu Arctic Cat quatre ans plus tard, en 1965, à Lowell Swenson.

Le Snowmobile Hall of Fame donne quelques informations supplémentaires sur ses réalisations.

« Ses innovations comprennent des percées comme la suspension à glissière, le châssis en aluminium, le moteur monté à l’avant ainsi que de nombreux autres concepts qui continuent de définir la motoneige à ce jour.

Reconnaissant très tôt la valeur des courses, à la fois comme méthode de développement et comme outil promotionnel très efficace, Edgar était un fervent partisan de toutes les formes de courses de motoneiges. Il a contribué au succès du premier Eagle River Derby en 1964 en amenant une équipe de l’usine Arctic Cat. Il a aidé à stimuler la compétitivité et le développement technique constant qui ont fait partie de nombreuses équipes de course de motoneiges, y compris la légendaire Team Arctic des années 1970. »

La création d’ASV

Par la suite, Hetteen est retourné chez Arctic Cat et Polaris, il a créé une entreprise de fauteuils roulants électriques et s’est associé à Gary Lemke pour créer le fabricant d’équipements lourds ASV en 1983. 

Ensemble, les deux hommes ont été les pionniers des véhicules compacts tout-terrain à chenilles au début des années 1980.  Ils ont combiné une carrosserie de camion avec des chenilles en caoutchouc, un croisement entre un tracteur et une motoneige. Ce Track Truck innovant permettait au véhicule de traverser des terrains même délicats sans causer de dommages, contrairement aux tracteurs à chenilles. Le plus étonnant, c’est que le Track Truck laissait moins d’empreintes dans le sol qu’une empreinte humaine alors qu’il pesait près de 3 tonnes. Il s’agissait véritablement d’un véhicule tout-terrain, capable d’affronter tous les terrains, qu’ils soient détrempés, boueux ou vallonnés.  Il a été très utilisé pour le damage des pistes enneigées. Ils ont également fabriqué des véhicules utilitaires à chenilles en caoutchouc.

Edgar Hetteen - Profil d'un bâtisseur

Autobiographie et retraite active

Dans son autobiographie de 1998, Breaking Trail,  Hetteen écrit : « Lorsqu’une entreprise prospère, un entrepreneur doit se transformer et grandir avec elle en stature, en connaissances et en sophistication. Je n’aimais pas particulièrement cela. En examinant mon passé, je me suis rendu compte que j’étais beaucoup plus heureux lorsque nous étions en difficulté et que les choses étaient difficiles que lorsque nous commencions à prospérer et que je devais porter un costume aux réunions du conseil d’administration. »

Toujours actif même après sa retraite, il a été lobbyiste et spécialiste du marketing pour le sport de la motoneige. En 2000, à 79 ans, il a recommencé son aventure de 1 200 milles à travers l’Alaska en compagnie de onze motoneigistes !

On l’appelait le « grand-père de la motoneige ». Edgar aimait voler en tant que pilote privé et ses passe-temps comprenaient la motoneige, le travail et le bricolage dans son atelier. Edgar appréciait le temps qu’il passait à faire de la motoneige avec ses enfants et ses petits-enfants.   

Il était reconnu pour son esprit vif, sa nature déterminée, sa passion pour la motoneige et ses étonnantes capacités à raconter des histoires.

Edgar Hetteen est décédé le samedi 12 février 2011 dans une maison de retraite de Grand Rapids, au Minnesota, à l’âge de 90 ans. 

Sans lui, le visage de la création et de la production de motoneiges aux États-Unis aurait été complètement différent.

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS