– PUBLICITÉ –

Kawasaki TERYX 800 2014 – Essai

– PUBLICITÉ –

Table des matières

J’aime bien lire et écouter l’opinion des amateurs de hors-route, et ce la plupart du temps … J’apprécie moins quand je rencontre des gens mal informés qui lancent souvent à tord et à travers diverses opinions basées sur des faits non fondés, surtout concernant l’imposant arsenal des véhicules hors-route disponibles sur le marché actuellement.

Notez bien les mots «souvent» et « mal informés » ! Ce n’est pas que je ne respecte pas les opinions des autres, au contraire j’aime bien écouter les avis objectifs qui font signe d’ouverture d’esprit et qui sont basés sur de vraies informations. Par contre je trouve assez difficile de respecter des opinions biaisées et qui semblent le plus souvent pencher dans un sens, en laissant de côté les grandes lignes de pensée. Je fais allusion ici à tous ceux qui refusent de voir des caractéristiques positives à un véhicule qui n’est pas exclusivement utilisé en terrain désertique, car après tout, la plupart d’entre nous ne faisons pas de randonnées dans les dunes du désert.

Alors pour ceux qui sont prêts à ouvrir leur esprit et à admettre le fait que les conditions d’utilisation de ces véhicules diffèrent dans toutes les régions de l’Amérique du Nord, sans parler du reste de la planète, alors ceux-là comprendront que les besoins qui tendent à favoriser les caractéristiques uniques de chacun des différents modèles disponibles sur le marché aujourd’hui diffèrent aussi. Je viens ici bien informé pour donner mon avis personnel et je ne prétend en aucun cas détenir la vérité absolue, par contre je m’efforce de donner une opinion basée sur l’utilisation à laquelle ces machines sont destinées.

Ceci étant dit, j’ai espoir que certains d’entre vous pourront terminer cet article avec l’impression d’être mieux informés, en particulier ceux qui n’ont pas nécessairement besoin de hautes performances de pointe et qui recherchent plutôt un bourreau de travail solide et amusant à conduire. Nous allons donc creuser dans les moindres détails du Teryx 800 2014 de Kawasaki, qui a la capacité de franchir tous types de terrain avec souplesse tout en fournissant des efforts de travail acharné grâce à trois puissantes caractéristiques: la force, le confort et la versatilité.

Nouveau châssis solide et bien équilibré

Faisons le point sur une des plus remarquables améliorations du Teryx. À mon avis c’est dans ce créneau que l’amélioration de la conception est parmi les plus importantes: il s’agit d’un nouveau design éprouvé de châssis en double ‘x’ (utilisé sur la version 4 places) qui est construit pour une résistance et une durabilité maximales. Un emplacement optimal du moteur concilie une meilleure performance de conduite globale à une maniabilité améliorée avec moins de coups à l’arrière. Sa large voie offre une grande stabilité et jumelé avec des pneus Maxxis Bighorn de 26 po il offre une grande sensation de contrôle dans les virages.

Suspension

Suit de très près une deuxième amélioration significative selon moi: la nouvelle configuration de la suspension équipée de nouveaux amortisseurs Fox Podium. Ce ne sont pas que de simples ajouts au mélange: ces amortisseurs ont été construits, testés et réglés spécifiquement pour le Kawasaki Teryx 2014 et son nouveau design de châssis. Les amortisseurs peuvent encore être peaufinés et ajustés avec précision pour combler chaque pilote et chaque situation sur le terrain via un ajustement facile de la compression du ressort d’amortisseur réglable à cadran. Ils permettent de faire face aux terrains les plus difficiles et les plus inattendus avec la plus grande confiance.

kawasaki_teryx_800_2014

Moteur

En 2014 Kawasaki revendique un moteur plus puissant que sur les modèles précédents; ce moteur V-Twin est déjà connu pour être l’une des meilleures platesformes de base pour fournir de la puissance. On lui a donné un coup de pouce en augmentant sa cylindrée de 749cc à 783cc, ce qui augmente la puissance et le couple de 26% et de 12 % respectivement. Le piston comporte une couronne révisée qui permet une augmentation du taux de compression de 9,3:1 à 10,7:1. En outre, les ingénieurs de Kawasaki ont augmenté la masse du vilebrequin pour une meilleure stabilité au ralenti et l’effet de volant d’inertie a été calibré pour optimiser le rendement de l’embrayage centrifuge. Afin de réduire la consommation de carburant tout au long de vos randonnées, les ingénieurs de Kawasaki ont révisé les profils des cames et pour optimiser la prestation de puissance un plus grand collecteur d’échappement de 35 mm a été ajouté pour aider à accomplir cette tâche.

Entraînement, CVT et embrayage

Kawasaki est reconnu pour posséder l’un des meilleurs systèmes de frein-moteur de l’industrie et des améliorations sont malgré tout apportées dans le Teryx 2014. Le combo CVT et embrayage fournit une accélération linéaire souple et instantanée avec fonction de frein moteur contrôlé. Vous devez aussi savoir que l’embrayage centrifuge est situé entre le vilebrequin et la poulie d’entraînement CVT ce qui minimise les chocs sur la courroie et réduit son usure en maintenant une tension constante et cohérente sur celle-ci. Ces courroies peuvent être onéreuses et tout aussi coûteuse en temps de réparation. C’est une conception globale robuste conçue pour travailler dur, tout en vous laissant plus de temps pour vous amuser en passant moins de temps à réparer.

Composants de freinage

Le freinage, cette capacité d’amener ces grandes machines hors-route à un arrêt rapide est une nécessité absolue, et Kawasaki a fait un excellent travail à concevoir un système qui peut le faire. Renforcer la confiance dans le domaine du freinage est essentielle, c’est ce qui détermine jusqu’où vous pouvez pousser votre équipement. Des disques de 200mm et des étriers doubles à l’avant ainsi que des lignes hydrauliques blindées font partie de cette confiance. À l’arrière, un système multi-disques central scellé ajoute à cette confiance. Il est pratiquement sans entretien, il est compact et est protégé par le châssis. Il fonctionne, et fonctionne très bien, tout simplement!

Confort des créatures

Je ne peux parler que pour moi-même : j’aime bien le grondement bestial du moteur V-Twin de Kawasaki. Par contre Kawasaki a réduit le bruit du moteur ainsi que la chaleur dégagée dans la cabine. J’aime aussi le confort des sièges baquets de première qualité, et les ceintures de sécurité rétractables avec amortisseurs de chocs sont un confort accueilli avec bonheur surtout lorsqu’on s’attaque à des situations de terrain difficiles. Je suis un grand amateur de compartiments de rangement bien pensés : il y a maintenant plus d’espace de rangement que jamais dans le Teryx. Il y a une boîte à gants bien sûr, mais Kawasaki a ajouté de grands compartiments de rangement scellés derrière les deux sièges, ce qui est un ajout très appréciable. Finalement, j’aime bien le fait que peu importe la version que vous achetez, que ce soit le modèle LE ou standard, ils viennent tous avec les amortisseurs mentionnés ci-dessus et sont tous équipés d’une direction assistée. C’est un avantage énorme !

Mes premières impressions en randonnée

Pour notre test, j’ai entrepris les choses différemment et j’ai fait beaucoup plus que simplement parcourir quelques kilomètres sur le plat avec le Teryx, pour par la suite prétendre avoir une opinion solide sur ses performances et ses capacités. Au contraire, je l’ai mis au défi de deux jours complets de torture en effectuant une rude randonnée, sur un parcours étonnant à l’une des destinations les plus courues des USA sur la côte est, le réseau de sentiers Hatfield McCoy Off-Road dans la rude Virginie occidentale (West Virginia). Avec un bon mélange de terrains difficiles et de sentiers à grande vitesse, nous avons rencontré tous les types de terrains et d’obstacles. Nommez-en un, nous l’avons franchi! Boue, roches, rochers, glace, neige, pentes accentuées, montées folles, virages serrées, des sentiers ouverts, sinueux, forestier, techniques et ainsi de suite, nous avons passé deux jours complets à nous attaquer à un peu de tout! Et le Teryx 2014 a gagné chaque mot écrit ci-dessus!

kawasaki_teryx_800_2014-6

Tout comme son nom Teryx, cette machine est une vraie bête et il veut prouver à son conducteur et à son passager qu’il peut gérer tous les défis que vous pourriez avoir en tête. Comme je l’ai mentionné au début, nous l’avons mis à l’ultimatum dans une grande variété de scénarios et il s’est avéré que Kawasaki s’en est sorti avec brio avec des performances étonnantes. Peu importe jusqu’où je voulais repousser les limites, rien ne nous pouvais nous arrêter : même pas une crevaison et je suis incapable d’expliquer pourquoi et comment surtout après avoir franchi nos nombreuses traversées de ‘jardins’ jonchés de rocailles et de roches pointues. En virages serrés à pleine vitesse, la machine a répondu de façon brillante et avec une confiance que je n’attendais pas. En de rares situations extrèmes, le train avant a perdu de sa traction pour me faire dévier de ma trajectoire. Et c’était généralement dû à un sol gluant et très glissant.

Nous avons gravi des collines et des montagnes abruptes, et la puissance pour le faire était là, disponible à profusion, de façon souple et linéaire, ce qui nous permettait d’aller aisément à la conquête de tout ce qui se trouvait sur notre chemin. Je me suis fais brassé au travers des bosses et des terrains difficiles et les nouveaux amortisseurs Fox ont fait le travail pour nous permettre de continuer à marteler le terrain sans broncher. La direction assistée nous a rendu la vie facile, nous permettant de terminer notre excursion avec les bras beaucoup moins fatigués que ce à quoi je m’attendais après une aussi dure journée. La stabilité était toujours étonnante et même si les bosses que nous avons abordées n’étaient pas comparables aux dunes du désert, le Teryx a tenu ses promesses !

J’ai vérifié le véhicule à la fin de nos deux jours de torture, et mis à part quelques égratignures le Teryx a subi tous les coups sans broncher et ça signifie beaucoup pour moi. Non, je n’étais pas dans le désert, mais j’ai parcouru certains des environnements les plus brutaux de la côte est et n’ai jamais été déçu !

Pour plus d’informations sur les modèles cités ci-dessus ou d’autres modèles, visitez www.kawasaki.ca

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

Steve Maillet

Steve Maillet

Partenaire et rédacteur à Planète Quad Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS