– PUBLICITÉ –

Kimpex Dry Ride 2.0 – Essai

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Le choix d’un coffre de passager (ou de matériel) est l’objet le plus personnalisé dans l’achat d’équipement d’un quad. En effet, le futur propriétaire choisira selon ses besoins, ses préférences et son budget. 
Alors, l’évaluation par un chroniqueur se concentrera sur les qualités générales de construction.

Celui qui nous intéresse ici n’a pas d’espace dédié au transport de bidon d’essence. Ou le quadiste prévoira un support à bidon séparé, ou il acceptera de placer le bidon d’essence à travers ses autres effets avec les risques de contamination par fuite ou odeur. Le design contemporain du coffre a une ligne basse qui permet de garder la vision vers l’arrière plus qu’acceptable. Nous remarquons la présence d’un feu arrière à D.E.L. qui assure les fonctions de feu de freinage et de position.

Le coffre offre une ergonomie correcte, la position des poignées permet une bonne préhension. Elles sont chauffantes (en option) et leur puissance contrôlée par une molette dans le côté droit du siège. Bien qu’elle permette un contrôle variable de la puissance des poignées, la molette sera difficile à actionner pour le passager en roulant et avec ses mitaines. L’assise du siège est bien rembourrée et la forme concave des accoudoirs permet le repos des avant-bras du passager de façon naturelle. Celui-ci devra impérativement se lever dès qu’on désire accéder dans le coffre à cause du sens d’ouverture du coffre et de la position des pentures à l’avant des accoudoirs. Le coffre est verrouillable.

En ouvrant le coffre, nous constatons l’aménagement intérieur qui est assez grand pour y mettre des casques. Il n’y a aucune compartimentation. Afin de canaliser l’eau et garder l’intérieur au sec, il a été prévu des rainures moulées dans le plastique tout autour des ouvertures. Ça devrait fonctionner pour l’eau, mais c’est peu pour tenter de contrer la poussière.

Une caractéristique intéressante et exclusive à ce modèle est la possibilité d’augmenter la capacité de chargement en ajoutant un deuxième coffre auxiliaire qui s’installe à la place du passager. Mais en comptabilisant le prix du coffre de base plus l’auxiliaire, la facture commence à être salée.

Le Dry Ride n’est pas un mauvais produit et rendra de bons services à son propriétaire, mais si l’on excepte le coffre auxiliaire, il a peu de caractéristiques pour se démarquer de la masse.

Pour plus d’informations sur ce produit, visitez www.kimpex.ca 

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

Steve Allard

Steve Allard

Chroniqueur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS