– PUBLICITÉ –

Outlander XT 570 2020 Essai

L'équipe de Planète Quad vous donne ses impressions et essai du

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Les quads de petite cylindrée occupent une très grande part du marché encore aujourd’hui, la raison est bien simple, le rapport qualité prix est fort intéressant. Bien que l’acheteur doive faire quelques sacrifices en comparaison avec les grosses cylindrées, il n’en demeure pas moins qu’une petite cylindrée tirera son épingle du jeu dans la majeure partie des situations, et permettra d’ajouter un énorme sourire à son propriétaire sans se ruiner.

La toute première édition du Outlander a vu le jour en 2004. À l’époque, quatre versions étaient disponibles. L’entrée de gamme était le Outlander 330 HO 2×4, un deux roues motrices à propulsion, et pour ceux désirant plus de traction, la version 4 roues motrices était disponible avec le Outlander 330 HO 4×4. En milieu de gamme, on retrouvait le Outlander Max 400, le petit Rotax développait à l’époque rien de moins que 32 HP, qui était généralement plus de puissance que la majeure partie des versions 450 de la compétition. Et on terminait la gamme avec un 800 CC en V à 80 degrés, incluant l’injection électronique de carburant. 2005 marque l’arrivée de la version 650, puis en 2006, le tout premier 400 CC HO EFI. C’est durant cette même année que l’ADN de notre modèle actuel a vu le jour, le 500 HO EFI, déjà très bien équipé à l’époque. 2014 marque le passage en version 570 CC, sa puissance de 48 chevaux est demeurée la même jusqu’à aujourd’hui.

Outlander XT 570 2020 Essai

Équipement de série

La version XT est bien équipée. De série, votre véhicule vous sera livré avec les protège-mains, un support à bagage avant et arrière d’une capacité de 120 et 240 livres respectivement. De plus, ils sont conçus pour l’utilisation du système Linq et ses nombreux accessoires: deux gros pare-chocs avant et arrière « powder coated » ultra résistants, un treuil de 3500 livres, la servodirection dynamique à trois modes et un coffre de rangement d’une capacité de 10,9 litres. Plutôt rare sur un modèle d’entrée de gamme, la servodirection a trois modes et l’on termine avec l’attache-remorque prête à recevoir une boule de votre choix.

Un 570… Petite cylindrée?

Sans aucun doute, ce 570 CC deux cylindres en V a fait ses preuves, après 7 années de raffinement, la calibration est en tout point quasi parfaite. Les 48 chevaux sont très bien exploités par la transmission variable CVT. Le plus surprenant réside dans la puissance à bas et moyen régime, la réponse à l’accélérateur nous fait douter que nous sommes sur une 570 cc… Pour terminer, ce modèle a une garde au sol respectable de 10,5 pouces.

Suspension

Une des parties intéressantes avec ce petit bolide vient de la suspension arrière. En fait, il s’agit de deux bras oscillants qui travaillent continuellement à la verticale et en axe avec le châssis. Autrement dit, il n’y a aucun cambrage des pneus lors de l’affaissement de la suspension, ce qui offre une meilleure stabilité en condition bosselée. On observe un débattement total de 8,8 pouces. On retrouve également une énorme barre stabilisatrice à l’arrière. 

À l’avant, une suspension à bras triangulée, sans barre stabilisatrice offre un débattement de 9 pouces. Pour assurer le lien avec le sol, Can-Am font confiance aux réputés Maxxis de 12 pouces avec des jantes en aluminium moulées. 

Sur la piste…

Nous avons eu la chance de mettre quelques centaines de kilomètres sur le Outlander 570 XT 2020. Le premier point fort est sans aucun doute la puissance et la réponse de ce petit deux cylindres en V. L’injection électronique de carburant offre une réponse très rapide à l’accélérateur, et la calibration de l’embrayage variable CVT est sans reproche. Après quelques kilomètres parcourus, on oublie rapidement que nous sommes sur une petite cylindrée, les reprises sont très énergiques avec de bonnes accélérations. 

Son comportement en sentier est plutôt rigide, ce qui diminue légèrement le confort dans les petites bosses. Cependant, cette rigidité vient lui donner du coffre en conduite agressive, même sans barre stabilisatrice à l’avant, l’engin demeure tout de même relativement stable en virage rapide.  

Les repose-pieds sont très adhérents et offrent une bonne emprise. Dans la boue, la protection contre les éclaboussures est excellente, tant au niveau des pieds que du reste du corps. Les ailes protègent bien l’occupant.

Bien qu’une version 570 possède moins d’artifices que ses consœurs à plus grosse cylindrée, il n’en demeure pas moins que la qualité de finition et d’assemblage est digne de hauts standards!  Les jonctions entre les pièces de carrosserie sont parfaites et élégantes, même après plusieurs centaines de kilomètres, il n’y a pas de son de craquement ou autres, ce qui est digne d’une bonne qualité d’assemblage. Le cadran numérique à cristaux liquides rétroéclairé de 4,5 pouces est assez compact, mais offre tout de même toutes les informations pertinentes moyennant quelques pressions sur le bouton de commande.  Impossible de passer sous silence les protège-mains, entièrement moulés d’une seule pièce, ils offrent une bonne protection aux mains sans oublier leur très beau look.

Outlander XT 570 2020 Essai

Un aspect un peu plus négatif maintenant, c’est la puissance des phares avant. 35 watts de puissance, c’est insuffisant de nos jours, bien que des ampoules de remplacement DEL existent sur le marché, il serait peu coûteux pour la compagnie de doter son petit bolide d’une meilleure luminosité. 

En conclusion, le Can-Am Commander XT 570 est probablement l’un des meilleurs rapport qualité prix sur le marché. Des standards de finition très élevés, des matériaux de qualité et résistants, c’est ce qui procure une paix d’esprit à long terme pour le futur acquéreur.  Et que dire de la performance de ce petit deux cylindres en V! C’est amplement suffisant pour faire rougir la compétition et procurer beaucoup de plaisirs sans être gourmand en essence.

En terminant, un énorme merci à la compagnie Can-Am de sa confiance au fil des années, c’est toujours un plaisir de travailler en collaboration avec eux. Et si l’achat d’un Outlander XT 570 2020 vous passe par l’esprit, n’hésitez pas, vous ne serez pas déçu!

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

Une réponse

  1. Bonjour Stéphane,Je possède un bayou 300cc 4×4 1992 fin de vie mais je l’aimais car petit et fort et rentre dans ma boîte de camion gate fermée. Cela existe plus sur le marché petit fort et fiable et 4×4 .Je suis pêcheur, chasseur ,trappeur. Je n’aime pas les longues randonnées mais j’envisage plus de confort et fiabilité car je roule en territoire seul. Je suis un peu récalcitrant avec auto ou semi-auto car beaucoup d’électronique si problème je suis dans la merde et en plus mon bayou a une crinque manuel .Je suis en âge avancé mais encore agile, donc ce sera mon dernier vtt. Je regarde usagé mais souvent problème de moteur, transmission après 10,ooo km. Les vtt neuf, intéressant mais prix élevé et lequel choisir selon mes critères. Svp, éclairez moi car je ne sais pas quoi choisir et plus je regarde les vtt avec leurs pour et le contre plus je suis indécis. Votre avis avec votre connaissance pour mes besoins seraient grandement apprécié. Merci, vos chroniques sont appréciées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS