– PUBLICITÉ –

Ouverture des sentiers : Qu’est-ce qui bloque?

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Les quadistes, grands amateurs de vastes espaces sauvages, sont confinés depuis la mi-mars comme toute la population du Québec pour contrer la propagation du virus qui est potentiellement fulgurante. Il faut croire que le COVID-19 est redoutable pour que tous les gouvernements de la planète (sauf la Suède) acceptent d’écraser leurs économies, se créant de ce fait des problèmes douloureux pour les années à venir. 

Constatant la gravité avec laquelle le gouvernement a procédé au lock down de la province, les quadistes qui sont en grande majorité des citoyens responsables, ont obtempérés et ont désertés les sentiers. Maintenant, quand on est oisifs à tel point que l’épicerie hebdomadaire devient une grande sortie, on a le temps de penser. Les gens se demandent pourquoi les choses n’avancent pas dans le dossier du quad.

Quelles sont les actions de la FQCQ à ce sujet?

Les autorités de la FQCQ ont produit un document qui expose le plan de déconfinement que la FQCQ pourrait mettre en place. Un membre de l’équipe de rédaction a pu prendre connaissance du document fort étoffé de neuf pages qui prévoit toutes les étapes de la réouverture des sentiers : vérification de l’état des sentiers et infrastructures, mise à niveau des sentiers et des infrastructures, mise en place de nouvelles normes de circulations en sentier, gestion des relais, surveillance accrue des sentiers, équipements de protection portés par les bénévoles et les agents de sentier, intégration des mesures de distanciation sociale en sentier et dans les commerces, tout y est! 

La FQCQ a fait parvenir le plan au MTQ qui est le ministère dont elle relève ainsi qu’au ministère du tourisme du Québec et l’Alliance Touristique du Québec. Ces derniers ont commenté le document très favorablement, affirmant qu’il couvrait tous les volets de notre activité et était mieux détaillé que celui de certains secteurs d’activité qui ont déjà reçu l’aval pour rouvrir. Le président de la FQCQ Réjean Blouin et le directeur général Danny Gagnon martèlent quotidiennement le bureau de l’attaché politique du MTQ depuis plus de deux mois et dans les derniers jours, plus de quatre fois par jour sans réussir à obtenir une réponse positive, une date prévue de réouverture. Ils ne peuvent non plus obtenir de justification sérieuse pour le maintien de la fermeture des sentiers quand on considère que les développements survenus dans d’autres sports lors des derniers jours. Alors que le cabinet du MTQ fait la sourde oreille, la pression monte inexorablement auprès de la fédération. En effet, les membres ne comprennent pas pourquoi il n’y a pas d’amélioration dans notre dossier.

Où est le problème?

Comme on le sait tous, le quad se pratique dans les grands espaces, les véhicules roulent a plus de dix mètres les uns des autres, Les gens sont casqués, portent des masques pour la poussière. La concentration de gens au mètre carré est parmi les plus faibles de toutes les activité sportives et récréatives au Québec. Bref, la distanciation est partie intrinsèque de la pratique de l’activité. On permet maintenant les chevaux, les kayaks, le golf à quatre joueurs, l’escalade mais pas le quad? C’est incompréhensible, le ministère du Loisirs a fait accepter la pratique de sports qui respectent l’idée de la distanciation physique, mais pas le Ministère des Transport?

Nous touchons ici la raison majeure dans la déception des quadistes : ce ne sont pas les mêmes ministères qui chapeautent les activités sportives en cause. Faut-il en voir un désaveu du MTQ face aux véhicules hors route? Qu’est-ce qui justifie le maintient de la fermeture des sentiers? Il faut comprendre que les quadistes sont des citoyens intègres qui ont observés les consignes parce que les demandes étaient crédibles et justifiées. Maintenant que des activités comparables sont permises dans le plan de déconfinement gouvernemental, que la circulation est permise sur les territoires des ZEC, on ne peut comprendre le maintien de l’interdit dans le réseau fédéré. Tout cela amène une frustration montante à la fédération, parmi les clubs et leurs membres alors que le blocus maintenu par le MTQ devient de moins en moins crédible.  

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

Steve Maillet

Steve Maillet

Partenaire et rédacteur à Planète Quad Magazine

6 réponses

  1. Pourquoi vous en parlé pas dans les média télévisé peut-être que sa bougerai plus vite et je peut voir il se foute bien de nous les quadiste mon opignon

  2. MAIS LE METRO ET L’AUTOBUS AUCUN PROBLEME,EN PLUS OU VONT LES MONTRÉALAIS LA FIN DE SEMAINE EN RÉGION ! ALORS LEUR RÉSONNEMENT NE TIENT PAS !!

  3. Encore une fois une situation inacceptable pour nous les quadistes membres. Il faut absolument une meilleure visibilité et l’association doit faire parler d’elle par l’intermédiaire des médias télévisés comme Radio-Canada ou autres.

  4. L’autorisation du MTQ est-elle indispensable? Il est de plus en plus évident que l’attitude du gouvernement dans cette pandémie manque fortement de crédibilité. Le gouvernement a débuté en nous mentant et les décisions qui ont suivi n’ont pas de rationnel sauf de sauver le réseau de la santé, pas de sauver les gens. On se protège les fesses comme d’habitude pour détourner l’attention de l’échec du système de santé et de la catastrophe et de l’inhumanité des CHSLD.
    Pourquoi la fédération ne déclare-t-elle pas les sentiers ouverts? On a fini de faire rire de nous; le gouvernement exerce-t-il une pression quelque part avec ses $$$$ qu’il menace de retirer?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS