– PUBLICITÉ –

Polaris General XP 1000 2021 Essai

Polaris General XP 1000 2021 Essai

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Je dois avouer que j’avais quelques appréhensions lorsqu’on m’a proposé de faire l’essai du Général XP 1000 de Polaris. Un véhicule côte à côte catégorisé comme un hybride entre le travail et la randonnée me semblait un véhicule passif avec peu d’adrénaline… Mais lisez bien ce qui suit, j’ai été quasi estomaqué après quelques kilomètres, et surtout enchanté du rendement de notre bolide… 

Comme mentionné d’entrée de jeu, le Général est catégorisé comme un véhicule 50/50 conçu pour partager le sentier et le travail, la caractéristique principale de ce style de véhicule est la benne dompteuse à l’arrière. D’une capacité de 600 livres, elle vous permettra d’accomplir tous vos travaux, mais surtout en demeurant en excellente condition, puisque son revêtement est identique à celui du Ranger que nous avons testé en début de saison, et après plusieurs travaux et déplacements de matériaux divers, cette dernière est demeurée en excellente condition! 

Polaris General XP 1000 2021 Essai

L’équipement du Général XP 1000

Sans aucun doute, la comparaison du Général à un camion de luxe n’a jamais été aussi vraie, il faut dire que notre bolide est extrêmement bien équipé…  L’équipement de série est impressionnant: système audio Rockford Fosgate Stage 1, toit sport en polyéthylène, rétroviseur central convexe et un pare-chocs sport à l’avant incluant un treuil de 4500 livres. Mais où ça devient encore plus intéressant, c’est toutes les options installées comme le Système Ride Command avec système de son stage 4 de Rockford Fosgate, l’écran   de 7 pouces et les miroirs latéraux !

Les principales caractéristiques

Commençons par la motorisation.  Depuis plusieurs années, on retrouve un moteur signé ProStar de 999 CC à quatre temps DACH développant 100 Chevaux. Pour acheminer la puissance aux roues, on retrouve une transmission variable à courroie avec système de transmission permettant trois modes à l’usager, une roue motrice communément appelée mode gazon du VersaTrac où une seule propulse le véhicule, le mode deux roues motrices et la traction intégrale. 

Côté suspension, on retrouve 4 amortisseurs Walker Evans avec réservoirs externes de la série Velocity.  Ces amortisseurs sont facilement ajustables à l’aide d’un bouton rotatif permettant 16 configurations différentes de résistances internes à la compression. Afin de franchir plus aisément les obstacles, on retrouve des bras de suspension inférieurs recourbés offrant une garde au sol plus large pour une clairance au sol de 13,5 pouces. 

Pour garantir un bon lien avec le sol, les ingénieurs sont allés avec des pneus Crawler XG 30 po Pro Armor. Il faut se rappeler que Polaris a fait l’acquisition de cette compagnie en 2014.

Passons maintenant à l’intérieur de l’habitacle, qui est sans aucun doute un aspect fort intéressant du bolide. Les bancs sont très confortables et offrent une excellente ergonomie, les demi-portières sont faciles d’utilisation, et la poignée intérieure est bien positionnée. Le volant est ajustable de série, avec une servodirection très efficace et sans hésitation à bas régime. Côté interaction avec le pilote, l’écran tactile de 7 pouces avec le système Ride Commande délivre toute l’information voulue. On y retrouve carte interactive (GPS), information complète comme vitesse, rpm, température et bien plus. La caméra avant et arrière svp, permet une excellente vision pour travailler très rapproché des obstacles. Et sans aucun doute la cerise sur le sundae: le système de son Stage 4 Ride Command Audio Kit par Rockford Fosgate, incluant radio, connexion Bluetooth et USB avec quatre haut-parleurs très performants.

Confort

Quelle agréable surprise! Je suis un amateur de haute performance depuis des années, mais comme tout bon chroniqueur, il est important de se mettre dans la peau des gens qui courtisent ce genre de véhicule. Et c’est après quelques kilomètres qu’on s’aperçoit rapidement que les ingénieurs de Polaris ont vraiment développé un véhicule parfaitement adapté à une clientèle qui aime le confort et la convivialité. 

Polaris General XP 1000 2021 Essai

Seulement quelques secondes après m’être assis dans le véhicule, j’ai assimilé les mots confort et convivialité. Les bancs sont extrêmement confortables, avec des supports lombaires qui font bien le travail pour cette catégorie de véhicule. La position de conduite est tout simplement parfaite, très légèrement arquée vers l’arrière, elle offre une facilité déconcertante à utiliser les différentes options du tableau de bord ou de l’écran tactile. Cette position offre une excellente visibilité tant vers l’avant que sur les côtés du véhicule, mais facilite aussi grandement les entrées/sorties de l’habitacle, qui se font avec aisance et sans contorsion…

D’entrée de jeu, je vous ai mentionné que le Général était équipé des amortisseurs Walker Evans, bien que leur réputation ne soit plus à faire, il n’y a aucun doute sur le rendement qu’il procure au Général. La combinaison entre la souplesse et la progressivité est parfaitement réussie, les amortisseurs avalent littéralement les bosses sur le sentier. Vous comprendrez que l’on parle ici de randonnée, avec des conditions relativement normales, j’ajouterais même que dans une série de petites bosses à bonne vitesse, il demeure parfaitement stable sans donner aucun contrecoup provenant de l’arrière. Les barres stabilisatrices font un excellent travail en gardant le bolide toujours en axe. Définitivement, le confort de ce véhicule est remarquable, tant au niveau de l’ergonomie que de la suspension. 

Performance

Le Général est propulsé par un deux cylindres en ligne de 999 cc. Polaris nous mentionne une puissance de 100 chevaux. Pour un très grand nombre d’amateurs de véhicule côte à côte, 100 chevaux c’est amplement suffisant pour allier plaisir et performance. La calibration des embrayages rend grâce aux chevaux annoncés, il n’y a aucune hésitation, peu importe le régime moteur, laissant place à d’excellentes reprises et de bonnes accélérations.

Bien qu’une panoplie de qualités font briller ce bolide, il y a néanmoins un point négatif qu’il est bon de mentionner, le bras de vitesse… Son action est toujours nébuleuse, il est toujours difficile de savoir si on est bien embrayé à la bonne position, surtout lorsque vient le passage de l’avant vers l’arrière. Un bras de vitesse avec des positions moulées dans le châssis serait souhaitable et surtout beaucoup plus facile d’utilisation.

En d’autres mots…

Quelle belle surprise! J’ai tout simplement adoré mon expérience avec le Général XP 1000, confortable, performant, économique et très ergonomique. L’utilisation du système Ride Command est très simple et très conviviale, et que dire du système de son… Que de plaisir à écouter de la bonne musique tout en pratiquant notre passe-temps préféré! La consommation d’essence est très respectable vous offrant une bonne autonomie avec le plein d’essence qui tourne à plus de 200 kilomètres avec un plein. Et si vous planifiez partir quelques jours, vous ne manquerez pas d’espace avec la benne arrière, vraiment l’idéal pour partir en longue randonnée et apporter tout le bagage nécessaire ou pour effectuer quelques travaux.

Polaris General XP 1000 2021 Essai

En terminant, un énorme merci à la compagnie Polaris pour le prêt du véhicule et plus particulièrement à l’équipe de Thibault Marine de Ste-Agathe-des-Monts!

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Une réponse

  1. Bonjour,
    Beaucoup d’entre nous ont est perdu avec le ride commande ca serait plaisant d’avoir un vidéo en francais avec toute les fonctions du ride command car aucun d’épliant montrant le fonctionnement
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS