– PUBLICITÉ –

Polaris Sportsman 570 TRAIL Edition Essai

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Aujourd’hui, on vous parle du Polaris Sportsman 570 TRAIL Edition qui est certainement l’un des VTT d’entrée de gamme les plus compétents du marché…si ce n’est pas le meilleur de sa catégorie! 

Polaris Sportsman 570 TRAIL Edition Essai

Dès les premiers regards…

Tout d’abord, on va discuter de son look. Le Sportsman 570 fait bien partie de la famille des quads Polaris avec ses lignes exacerbées et le design distinctif. On est heureux de constater que l’allure générale est de toute aussi bonne qualité de finition que les autres modèles plus cossus du fabricant. 

Un aspect que l’équipe a grandement apprécié ce sont les dimensions généreuses du modèle. C’est-à-dire que l’on ne sent pas en présence d’un véhicule d’entrée de gamme quand on le compare dans le « line-up » complet. Polaris a choisi de garder des proportions très semblables au 850 et au 1000 et c’est tant mieux. On se sent à son aise sans avoir l’impression que les coûts de fabrication ont été réduits. 

Également, plusieurs éléments supplémentaires sont de série sur notre version qui lui donne une belle gueule tout en étant fonctionnelle. En fait, le Polaris Sportsman 570 TRAIL Edition offre beaucoup aux quadistes avec nombre d’accessoires déjà inclus qui sont pour la plupart, des essentiels quant à nous : 

  • Parechoc avant et parechoc arrière pour protéger votre quad
  • Treuil de 2500 lb pour vous sortir du pétrin
  • Rallonge de porte-bagages sur le plateau avant pour attacher plus facilement des objets
  • Nouvelles lumières au DEL (pas présent sur le modèle démo en photos)
  • Jantes en aluminium noires de 14 po offrant une belle allure
  • Pneus Duro Powergrip de 26 po procurant beaucoup de mordant

Grâce à tous ces équipements, le Polaris Sportsman 570 TRAIL Edition vous permet assurément d’avoir entre les mains un véhicule tout-terrain parer à affronter de longues expéditions exigeantes avec la paix d’esprit d’être prêt à toutes situations que vous rencontrerez lors de votre périple.   

Motorisation 

Ce qui anime cette version, c’est le moteur monocylindre ProStar à double arbre à cames en tête et bien sûr, avec l’injection électronique. Ce moulin de 567cc offre un couple omniprésent sur toute la plage de régime et 44 chevaux. Bien que ce chiffre puisse vous sembler peu comparativement aux grosses cylindrées, cette motorisation est vraiment surprenante. La transmission CVT a bien été calibrée pour des départs canon, mais tout de même en douceur avec une montée bien étagée dans les régimes. 

On a remarqué une belle sonorité et des vibrations peu présentes comparativement à ce à quoi l’on peut s’attendre normalement d’un monocylindre. De plus, la consommation d’essence nous a également surpris en étant plus basse que la concurrence.

Suspensions

Du côté des suspensions, on retrouve des amortisseurs relativement de base avec un ajustement de la précharge du ressort en quelques positions. On obtient un débattement de 8,2 po à l’avant et 9,5 po à l’arrière. Avec la garde au sol de 11,5po, c’est dans la bonne moyenne de cette gamme de marché. Cependant, bien que ce soit assez de base comme composantes, la calibration de la part des ingénieurs de Polaris est excellente. On a un juste équilibre entre souplesse pour le confort et fermeté pour le contrôle en conduite sportive. 

Polaris Sportsman 570 TRAIL Edition Essai

Impressions de conduite

En prenant place sur le quad, on remarque tout de suite l’ergonomie du pilote. Les contrôles sont bien disposés, le siège est coussiné juste à souhait et la position du corps est détendue. Puis, on se doit de mentionner la qualité de finition qui a augmenté par rapport aux versions précédentes. Il y a moins de sonnettes/vibrations, l’agencement des panneaux de carrosserie est plus serré et les différentes textures sont plus agréables au toucher. Cependant, il y a encore place à amélioration sur certains aspects de la finition si l’on compare avec Can-Am ou Yamaha qui sont au top sur cet aspect. 

Après une centaine de kilomètres à son bord, on s’aperçoit que la réponse de l’accélérateur est instantanée et l’on vient à découvrir que jusqu’à 45-50 km/h, il n’y a pas une grosse différence versus des mécaniques plus costaudes. On peut affirmer que la motorisation punche bien avec des accélérations vives et des reprises franches en sortie de virages. Cette mécanique est parfaitement adaptée pour une conduite en sentiers. Bref, le moteur offre beaucoup plus que ce que l’on pourrait en attendre d’un monocylindre et d’une machine d’entrée de gamme. 

Alors, pourquoi payer plus cher quand l’on obtient un ensemble mécanique qui en offre presque autant et coûte plusieurs milliers de dollars de moins qu’un 850cc par exemple? La différence se fera sentir surtout en haut de la barre des 50 km/h où les reprises seront moins vigoureuses et les dérapages moins démentiels. Malgré tout, le monocylindre du 570 fait des merveilles et il serait intéressant de la mettre à rude épreuve comparativement à une mécanique de plus grosses cylindrées. On serait certainement surpris de constater qu’il n’y a pas une si grande différence de performances jusqu’à 50 km/h.

Polaris Sportsman 570 TRAIL Edition Essai

Lors de la conduite, on dénote une direction assistée qui se révèle juste assez présente. Elle vient appuyer efficacement les intentions du pilote pour limiter les efforts nécessaires tout en préservant une précision dans les virages. Donc, on ne ressent aucun « flou » quand on augmente la cadence à plus haute vitesse. La précision de conduite reste toujours au rendez-vous et le « feedback » retourné au conducteur est parfait. 

Les suspensions effectuent un travail exemplaire! En conduite normale en sentiers, on est dans un confort princier. Toutes les bosses sont bien absorbées et jamais on ne se sentira en perte de contrôle. Lorsque l’on souhaite pousser davantage en vitesse dans les virages et série de cahots, les suspensions démontrent qu’elles peuvent en prendre par leur rigidité. Même chose dans les virages: on ne sentira jamais le véhicule trop tanguer vers l’extérieur. Les membres de l’équipe de développement de Polaris ont fait des miracles avec une calibration judicieuse bien que l’on soit en présence d’amortisseurs de base. Le véhicule a une suspension oscillant entre souplesse de roulement et fermeté. 

Nous allons faire deux parenthèses moins glorieuses sur le Sportsman 570 :

  • Utilisation du levier de sélection des rapports. Année après année, on espère ne plus voir ce système que l’on pourrait qualifier de déficient tant il est inefficace et qu’il induit trop souvent des frustrations. On n’est jamais sûr de la position exacte du levier et trop souvent, on fait glisser les engrenages de la transmission. C’est enrageant quand on doit se retourner en embrayant plusieurs fois la marche avant et arrière. Également, à long terme, on en convient que c’est une très mauvaise conception, car il y aura certainement des bris plus rapides causés à la transmission. 
  • L’admission d’air de la transmission est très mal localisée. En effet, elle se trouve à l’arrière du véhicule juste à côté de la roue gauche. Ainsi, lorsqu’on roule à bonne vitesse dans un trou de bouette, il y a de l’eau et des débris qui peuvent entrer. Trop souvent, l’eau se retrouve sur les poulies et l’on vient qu’à perdre de la puissance. En plus, on peut imaginer qu’à moyen et long terme, cela pourra occasionner des entretiens plus fréquents et voir même des réparations nécessaires. 

Malgré ces deux parenthèses moins reluisantes, je résumerais mes impressions du Sportsman 570 avec un bon 8,5/10. Tout est là pour vous donner des années de plaisir à son bord. Voici en rafale les points marquants de ce quad : 

Polaris Sportsman 570 TRAIL Edition Essai

Points forts : 

  • Mécanique de 570cc qui pousse très fort pour sa grosseur. Accélérations vives et reprises soutenues. Pas besoin de plus en sentiers fédérés.
  • Suspensions vraiment bien calibrées pour offrir du confort tout en permettant une conduite assez sportive.
  • Dimensions généreuses même si c’est le modèle d’entrée de gamme. Peut-on vraiment appeler cela un modèle d’entrée de gamme par rapport à ses performances et à ce qu’il offre? 
  • Bien équipé avec la version Trail qui nous a été permis de tester. 

Points à améliorer 

  • L’entrée d’air de la transmission CVT mal localisée. Trop à découvert par rapport aux roues arrière. Possibilité d’eau et bouette qui nuiront fortement au fonctionnement. 
  • Sélecteur de rapports de la transmission déficient. Il serait mieux d’avoir des positions définies. Il arrive trop souvent qu’on croie être embrayé et que l’on fasse glisser les engrenages. 

Conclusions

Personnellement, je trouve que cette mouture est l’une des meilleures options pour les quadistes quand on veut en avoir pour son argent. Bien sûr, il est toujours possible d’avoir plus de puissance et des performances relevées avec des machines plus cossues, mais en avez-vous réellement besoin? 

Le Polaris Sportsman 570 TRAIL Edition propose un rapport qualité-prix très agressif dans un marché aussi féroce. Ces performances sont relevées et l’ensemble offre beaucoup d’avantages. Ce n’est pas une surprise de constater que c’est un des VTT les plus vendus!

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

4 réponses

  1. Bonjour M. Marin,
    Il y a la version Touring du Polaris 570 pour les 2 places de disponible.
    Est-ce que vous souhaitiez dire qu’il n’y a pas de review sur cette version?

    Bonne journée
    Vincent

    1. Bonjour M. Cazier,
      En effet la version Touring propose un empattement plus long et il est conçu d’origine pour 2 passagers.

      Il y en a quelques-uns à vendre dans l’usager même si le marché actuel est  »fou »…

      Bonnes recherches et une excellente journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS