– PUBLICITÉ –

Tireject : La Solution Ultime Aux Crevaisons?

TireJect

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Les crevaisons sont toujours la bête noire des quadistes en sentier et, tentant de limiter les aléas de défaillances de résistance de la carcasse des pneumatiques, les gens installent des pneus 6 plis rigides sur leur monture. Non pas qu’une crevaison est un événement qui signe l’arrêt de mort de la randonnée (à moins de fendre la carcasse sur 1 pouce de long), mais cela est fortement déplaisant. On a tous cherché le petit trou dans le pneu, accroupis dans la boue, la tête sous l’aile en essayant d’entendre le petit sifflement.

Conscient du désir des utilisateurs de s’affranchir de ce type de désagrément, TireJect a mis au point un scellant qui s’introduit dans le pneu sur une base préventive. Ce ne sont pas les premiers qui ont eu cette idée, mais on sait que les autres scellants font un dégât gluant sur l’intérieur du pneu et la jante que les mécanos détestent nettoyer. TireJect assure que sa technologie est innovante, car elle scelle, mais se nettoie aussi à l’eau.

Ce que contient la trousse

Les produits TireJect sont distribués exclusivement par Kimpex au Canada. L’ensemble de base du kit TireJect comprend l’outil d’application Gun Shot et 16 oz de scellant, soit la quantité nécessaire pour traiter deux pneus. Le prix de détail pour cet ensemble est de 54,99 $. Si vous voulez compléter le traitement des autres roues, le scellant est disponible en pochettes de 8 oz au prix de détail de 21,99 $. Bref, vous pouvez compter 100,00 $ pour sceller les pneus de votre véhicule. Si vous voulez y aller de façon plus intensive, vous pouvez aussi vous procurer le scellant en format d’un gallon pour la somme de 238,99 $.

la-solution-ultime-aux-crevaisons
Le prix de détail pour cet ensemble est de 54,99 $. Si vous voulez compléter le traitement des autres roues, le scellant est disponible en pochettes de 8 oz au prix de détail de 21,99 $.

La théorie

En gros, les matériaux utilisés sont des fibres de Kevlar de Dupont qui baignent dans un composé de caoutchouc liquide. Le liquide a une faible viscosité, ce qui permet de s’étendre plus facilement sur la face interne du pneu en une couche très mince. Ce pouvoir couvrant signifie que vous utilisez le quart de produit par rapport à la concurrence.

Le fabricant affirme que son produit est le plus efficient du marché, que ce soit au niveau de la réparation ou de la prévention des crevaisons. Toujours selon Tireject, le scellant pourra colmater un trou aussi grand que 10mm (3/8 de pouce) dans la semelle ou les flancs de même que les fuites le long de la jante.

tireject-application
Le fabricant affirme que son produit est le plus efficient du marché, que ce soit au niveau de la réparation ou de la prévention des crevaisons.

La protection dure un an et à l’échéance vous pouvez réactiver la protection en réinjectant la moitié de la dose initiale. La méthode d’application est très simple et se fait en quatre temps :

  • Dégonfler le pneu
  • Enlever la valve
  • Injecter 8 oz du produit avec la seringue fournie dans l’ensemble
  • Remettre la valve et gonfler.

Aussi simple que cela, vous voilà prêt pour rouler en toute tranquillité d’esprit quant à l’intégrité de vos enveloppes pneumatiques.

La pratique

Les promesses du fabricant sont bien séduisantes, mais avant de recommander le produit, nous voulons vérifier deux assertions du fabricant : l’obturation d’un trou de 10 mm et le nettoyage avec de l’eau. Voici donc deux tests très simples que nous avons réalisés pour mettre à l’épreuve le produit.

  • Pour le pouvoir d’obturation, nous avons introduit dans le pneu la quantité requise de 8 oz (une pleine pochette) du scellant, avons gonflé le pneu à une pression de 5 lb et fait faire des rotations au pneu pendant quelques minutes. Une fois le produit bien répandu à l’intérieur de la carcasse, nous avons tout simplement percé avec une perceuse électrique au centre de la semelle pour être certains que le scellant serait en place :

Premier essai : nous avons utilisé une mèche de 3/8 de pouces étant donné que le fabricant allègue que Tireject peut colmater jusqu’à ce diamètre. Oups! Le produit sort par le trou et fait des bulles sans rien colmater. Peut-être avons-nous été trop ambitieux, nous réduisons le diamètre de moitié et perçons avec une mèche de 3/16 de pouces. Dès que le retrait de la mèche, le produit sort en une belle coulisse blanche sur le pneu, toujours en faisant des bulles. Déception, la crevaison n’est pas obturée. Nous réduisons encore le diamètre de la mèche de moitié et utilisons un diamètre de 3/32 de pouces. Au retrait de la mèche, le produit fait une petite bulle en surface sans autre activité. Cependant, au test de l’eau savonneuse, des bulles incriminantes indiquent que l’étanchéité n’est pas assurée.

Trouvant anormal de ne pas être capable de faire fonctionner un produit pourtant primé par la presse spécialisée américaine, nous avons contacté un représentant de Tireject à la maison mère. Celui-ci explique que la mèche arrache le caoutchouc du trou, causant ainsi l’échec. L’obturant a besoin du caoutchouc resté en place après la perforation pour être capable faire son travail d’obturation. Il est conçu pour boucher un trou de perforation d’un objet pointu, comme un clou par exemple.

Deuxième essai : Nous avons donc repris le test en plantant un clou standard d’un quart de pouce de diamètre dans la semelle du pneu test (de toute façon, qui va pleurer pour un Carlisle?). Dès qu’on retire le clou, l’air s’échappe en pulvérisant le produit en une giclée. En deux tours de roue, le petit geyser est maitrisé et après une dizaine de tours de roue de plus, il ne reste qu’un point blanc à la place du trou sur la semelle. Nous comprenons que le produit travaille en multicouches minces à l’intérieur et que chaque tour de roue épaissit le bouchon. Finalement, c’est une réussite!

  • Afin de vérifier si le produit se nettoie simplement à l’eau, nous avons seulement mis un peu de TireJect dans un verre de vitre et avons fait étaler le scellant sur la surface intérieure. Par la suite, nous avons vérifié si le produit se nettoyait à la seule pression d’eau du boyau ou si nous devions aider mécaniquement pour enlever le produit de la surface du verre.

Effectivement, le produit se nettoie bien à l’eau en le rinçant simplement à la force du jet. L’essuyage avec un simple papier essuie-tout complète le nettoyage.

Que penser des résultats?

Il faut comprendre que le produit étanchera la crevaison pendant que vous roulerez et que très probablement, vous n’aurez jamais connaissance que votre pneu a été perforé. Finalement, TireJect a répondu aux promesses : il peut réparer vos crevaisons en roulant, tout en étant très facile à réparer.

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

Pierre Allard

Pierre Allard

Chroniqueur

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS