– PUBLICITÉ –

Arctic Cat Alterra 600 : recommencer à zéro

Arctic Cat Alterra 600

– PUBLICITÉ –

Table des matières

L’Alterra 600 est un tout nouveau modèle qui a été introduit l’an passé par Arctic Cat.  Le travail d’implantation se poursuit cette année avec l’introduction de la version biplace TRV et du spécialiste de la boue profonde Mud Pro. 

Stratégiquement, Arctic Cat a décidé de faire sa relance avec un modèle qui cible le cœur du marché des cylindrées moyennes, lequel est le plus recherché sur le marché par les consommateurs. Au lieu de continuer avec le premier Alterra introduit en2015, le fabricant de Thief River Falls a décidé de faire table rase et de recommencer à partir d’une feuille blanche : nouveau châssis, nouvelles motorisations, nouveau design. L’équipe de Raven Media a pu se rendre au Minnesota pour essayer la nouvelle gamme des Alterra.

Arctic Cat Alterra 600

Carrosserie et finition

Le nouveau dessin de carrosserie introduit par Arctic Cat est sobre et consensuel. Il ne déplaira pas par excès de style, mais il n’a pas l’audace de l’ancien Alterra introduit en 2015. La ligne carrée et haute des ailes avant, qui suggère robustesse, a une apparence plus utilitaire que certains concurrents qui ont léché l’apparence de leur VTT. À titre d’exemple, les phares de forme carrée sont insérés dans une calandre en plastique noir qui recouvre tout le devant du quad. L’assemblage et la qualité des plastiques sont très corrects et de bonne qualité. Évidemment, cette opinion est purement subjective, mais nous pensons que l’apparence ne suggère pas une prestance aussi premium que la génération précédente.

Quoiqu’il en soit, les larges ailes offrent une excellente protection contre les éclaboussures et les marchepieds intégraux protègent bien contre les branches, roches soulevées par les roues et autres. Arctic Cat s’est aussi attardé sur des détails qui paraissent peu, mais qui sont importants. Notons par exemple que le système d’échappement a été élaboré en le faisant passer par le dessous du châssis. En plus d’amoindrir le bruit, cela permet de garder la chaleur loin du conducteur. Aussi, toutes les versions offrent au conducteur un espace vide-poche fermé sur le dessus du faux réservoir. La servodirection est aussi standard sur tous les modèles. 

Arctic Cat propose  L’Alterra en cinq niveaux d’équipements dont les différences sont brièvement énumérées dans le tableau ci-dessous :

Alterra 600 EPSAlterra 600 XTAlterra 600 LTDAlterra 600 SEAlterra 600 Black Hill Edition
Servodirection Roues en acier Pare-chocs avant de baseRoues aluminium 25 po
Pare-chocs avant premium
Caractéristiques du XT  plus : Treuil Warn de 3500 lb Pare-chocs avant et arrière Roues aluminium de 26 pouces Porte-bagages en thermoplastique Différentiel avant blocable Phares avec accent au DELCaractéristiques du LTD  plus : Extensions de porte-bagages Caractéristique du SE plus :  Pneus de 28 pouces sur jante de 14 pouces Bras de suspension à grand dégagement Pare-chocs avant et arrière premium global Rehausseur de guidon réglable

Les porte-bagages sont conçus d’une structure d’acier recouverte d’un thermoplastique avec recouvrement caoutchouté. Ils ont une capacité de 100 lb à l’avant et de 200 lb à l’arrière et sont munis du système d’attache rapide SPeedRack II qui permet d’attacher rapidement des équipements offerts par Arctic Cat. Le manufacturier a également eu la bonne idée de conserver le récepteur d’attelage de 2 pouces.

Ergonomie,  instrumentation et  éclairage

La position de conduite est neutre et la position du guidon par rapport au pilote a été optimisée. Les rapports marchepied / guidon / selle conviendront aux conducteurs de toute taille. Le siège est bien rembourré et sera confortable durant les longues randonnées. 

L’ergonomie du siège et des poignées de maintien est bien conçue

La présentation de l’instrumentation numérique est familière chez Arctic Cat et elle présentera les informations usuelles: vitesse, niveau d’essence, odomètre (total ou journalier), l’heure, horodateur (en sous-menu), sélection 2WD/4WD, phares de croisement ou hautes et le rapport de transmission engagé. 

Un mot sur l’éclairage des phares du quad qui est de type halogène qui n’ont pas pu être testés. Par contre, on s’attend à une puissance moyenne qui ne pourra pas compenser avec la concurrence qui propose des phares au DEL.

Comportement et puissance

Arctic Cat introduit dans l’Alterra un tout nouveau moteur de 600 cm3 qui est un monocylindre alimenté par injection électronique de carburant. Ce moteur est une fabrication 100% Arctic Cat. Il développe une puissance de 45 chevaux, ce qui est dans la moyenne supérieure de la catégorie.  La puissance est transmise aux roues via une transmission automatique Duramatic à prise constante de type CVT.  Le groupe propulseur est boulonné dans un tout nouveau châssis auquel est accrochée une suspension indépendante aux quatre roues. Le quad est muni d’un système 4×4 débrayable électriquement à la volée par un commutateur au guidon et, dans les versions LTD, SE et Black Hill Edition, bloquer le différentiel avant est verrouillable électriquement pour obtenir une traction maximale. 

Lorsqu’on lance le moteur en étant assis sur le quad, on constate que le contrôle du bruit et des vibrations est très bien contrôlé. À peine ressent-on des vibrations dans le guidon et dans les marchepieds. Le moteur de 600 cm3 a une belle plage de puissance et réagit bien avec la transmission à prise constante de type CVT qui est toujours au bon ratio de rapport. La puissance est présente tant à bas régime qu’à haut régime et le rendement nous semble être comparable à celle des autres moteurs équivalents dans l’industrie.

Arctic Cat Alterra 600 : recommencer à zéro
Détails de suspension arrière

La suspension est indépendante aux quatre roues et tous les niveaux d’équipement ont la même calibration. Les débattements sont de 8,75 pouces à l’avant à l’arrière et on atteint une garde au sol remarquable de 11,3 à 12,8 pouces selon les versions. Seule la spécification des pneus change selon les niveaux d’équipement. En effet, la direction est plutôt vague avec les pneus 25 pouces de base de l’Alterra EPS alors qu’avec les 28 pouces du Black Hill Edition, le quad tient le cap comme s’il était sur des rails. Considérant l’effet des pneus , on constate que le travail a bien été fait avec la suspension, car la tenue de route est la plus belle surprise de ce quad. En roulant avec le quad en sentier, on remarque très rapidement que l’amortissement du quad est stable et qu’en plongeant dans un virage, on place le VTT à l’emplacement précis désiré. Le roulis est parfaitement maitrisé. Il nous met rapidement en confiance et, pour pallier la puissance modeste du moteur, on entre un peu plus vite dans les longues courbes des chemins forestiers. La direction permet le guidage assuré sans dévier d’un iota de sa trajectoire. Bref, il faut vraiment le pousser pour le déstabiliser. 

La direction assistée du quad a un niveau d’assistance adéquat en toute circonstance. Le guidon était facile à manœuvrer en tout temps et nous n’avons pas remarqué d’assistance excessive à haute vitesse. Elle permet une manœuvrabilité à basse vitesse quand même surprenante pour un si gros quad. Un mot sur le système de frein qui est très facile à moduler, puissant et qui permet d’immobiliser le quad en une distance record. 

Alterra 600 TRV

Cette année, le vieil Alterra 700 est relégué à la retraite et Arctic Cat introduit une version biplace TRV avec son Alterra 600. Le châssis a un empattement allongé de 6 pouces pour permettre au passager de s’assoir devant l’essieu. L’espace pour le passager et le conducteur est amplement suffisant pour éviter qu’il y ait interférence désagréable entre les deux occupants. Le siège du passager est bien rembourré et l’assise est pourvue de bourrelets stratégiques pour garder le passager en place. Enfin, les deux poignées de maintien sont aménagées pour que le passager ait une préhension naturelle qui ne causera pas de fatigue dans les poignets et les avant-bras. La dotation des différentes versions suit la même logique que celle de l’Alterra 600, à savoir :

Alterra TRV 600 EPSAlterra TRV 600 XTAlterra TRV 600 LTD
Servodirection Roue en acierCaractéristiques du EPS plus : Roues en aluminium Pare-chocs avant.Caractéristiques du XT plus : Roues aluminium 14 pouces et pneus 26 pouces Porte-bagages en plastique composite Treuil Warn de 3500 livres Différentiel avant verrouillable électriquement,

Alterra 600 Mud Pro

Arctic Cat, on s’en souviendra, est le premier à avoir commercialisé un VTT spécialisé pour la boue, le Mud Pro 700. Le constructeur revient donc dans le créneau en présentant un Mud Pro sur la base du nouvel Alterra. Chaussé de pneus Maxxis Zilla de 28 pouces, il est facilement reconnaissable avec son radiateur relocalisé sur le porte-bagage avant, son schnorkel qui alimente le moteur en air. Afin d’avancer plus loin, le différentiel avant est verrouillable à la demande et le ratio de transmission est diminué de 14 % pour offrir plus de couple. 

En résumé

L’Arctic Cat Alterra 600 est un quad dont la conception a été bien soignée par les ingénieurs du projet. Que l’on parle de qualité perçue, de contrôle du bruit et des vibrations, du confort général, du rendement du train moteur, L’Alterra 600 est à la hauteur de ses aspirations. Cependant, sa présentation globale est trop générique et il manque le petit WOW! qui fait qu’on veuille l’Alterra 600 dans notre garage. C’est dommage, car cet Arctic Cat offre un rendement de bon aloi pour autant que vous évitiez les pneus d’entrée de gamme.

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

Pierre Allard

Pierre Allard

Chroniqueur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS