– PUBLICITÉ –

Polaris Ranger XP Kinetic 2023 Électrique!

Polaris Ranger XP  Kinetic 2023 Électrique

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Plusieurs diront que ce n’était qu’une question de temps, et effectivement Polaris nous présente son tout nouveau Polaris Ranger XP Kinetic 2023, entièrement électrique! Définitivement Indéniablement une toute première dans le monde du hors-route, mais également pour l’équipe. 

La compagnie Polaris nous a fait l’honneur de nous inviter au Wyoming, directement à leur son centre de développement et tests, afin que nous puissions essayer le nouveau bolide. Bien que quelques journalistes du monde du hors-route étaient présents, Polaris a ajusté son marketing pour séduire la presse du monde automobile, principalement celleux qui apporte une grande importance aux véhicules électriques. 

Comme à l’habitude, Polaris ne fait jamais les choses à moitié, l’organisation est cédulée planifiée au quart de tour, de notre arrivée à l’aéroport jusqu’à notre retour.  Code Uber pour nos déplacements, petit présent de bienvenue à l’notre arrivée à notre chambre, bref tout y est pour nous assurer un séjour agréable.  Au souper de bienvenue, il fut entre autres très intéressant de discuter, avec Chris Judson, vice -président véhicules hors-route utilitaires, concernant ledu marché du Ranger Kinetic. Ce dernier nous expliquait que plusieurs options marketing ont été considérées dans leur approche, mais les adeptes actuelles du hors-route demeurent le marché cible principalement visé. Cependant, l’idée de charmer les actuels propriétaires de véhicule électrique est bien présente, nous explique-t-il. 

Journée de test…

Vu le nombre de véhicules restreint, nous étions séparés en deux groupes dans la planification de la journée. Étant cédulé prévus dans la deuxième vague d’essai, l’organisation nous avait planifié une visite de leur son centre de tests, où toutes les pièces et composantes subissent une batterie de tests afin de valider leur résistance.  Ce fut très intéressant de voir, entre autres, les différentes plateformes robotisées, où l’on tente de reproduire la réalité du terrain. Que ce soit pour tester la résistance d’un amortisseur ou la rigidité du châssis, ces mouvements répétitifs permettent de déceler des failles prématurées et dans apporter les correctifs avant d’en arriver en production.  

Polaris Ranger XP Kinetic 2023 Électrique

Il faut avouez que notre appréhension était très vague face à ce nouveau bolide. Notre enthousiasme à piloter ce nouveau groupe motopropulseur était indescriptible, sans toutefois se créer d’attente, de peur d’être déçu… Mais lisez bien les lignes qui suivent, vous serez probablement tout aussi surpris que nous l’avyons été…

Les première secondes sont plutôt spéciales, l’habitude d’entendre ronronner le moteur avant le point d’embrayage est absent, ce qui est très intrigant lorsqu’on appuie sur l’accélérateur. Après avoir trouvé le point de friction virtuel, si on peut l’appeler ainsi, il faut apprendre à jauger la pression sur l’accélérateur en l’absence de son. Lors des premiers mètres, on se croirait littéralement à bord d’une voiturette de golf, la réaction est très similaire, le départ se fait en douceur et demeure très linéaire, mais détrompez-vous, ça n’a rien d’une voiturette de golf… 

29,8 kWh de puissance

Il y a fort à parier que quiconque aurait été avec nous, aurait certainement eu un large sourire après quelques minutes derrière le volantguidon.  La performance est tout simplement inespérée, mais surtout très surprenante. Les gens de Polaris nous avaient mentionné des performances similaires au 1000 cm3CC atmosphérique, et on peut vous affirmer que c’est bel et bien le cas, et peut-être même un peu plus… Les deux batteries au lLithium totalisant 29,8 kilo wWatth Heures offre une excellente puissance, l’estimation oscille autour de 110 chevaux vapeur, mais le plus intéressant est assurémentdéfinitivement les livres torques qui sont chiffrées à 140 livres- pieds… En comparaison également une excellente autonomie… Comme nous étions dans le deuxième groupe, les véhicules avaientec déjà roulés durant environ une1 heure sans arrêt, et il faut sce le dire, c’est généralement assez agressif. Notre terrain de jeu était le sentier privé du centre de tests où l’on circule sensiblement comme dans un sentier fédéré sinueux, mais dans un environnement contrôlé. Vous pouvez donc vous imaginez que ce n’étaient pas des petites balades du dimanche matin… Après avoir roulé avec les véhicules à régime très élevé durant plus de deux heures, la charge oscillait autour de 70 % d’autonomie restante, ce qui signifie que c’est suffisant pour l’utilisation normale d’une journée complète sans recharge. Polaris nous mentionne tout près de 130 kilomètres d’autonomie.

Si l’utilisateur veutx diminuer sa consommation d’énergie, trois modes de puissance sont disponibles :, Eco+, qui se veaut le plus économique, Standard et Sport, qui délivre la pleine puissance. Et digne de mention, une capacité de remorquage pouvant aller jusqu’à 2500 livres…

Garantie et maintenance

Un groupe propulseur électrique comporte beaucoup moins de composantes qu’un véhicule à essence traditionnel, et surtout demande beaucoup moins d’entretien. Si l’on pense au changement d’huile, au filtre, au démarreur, au système de refroidissement, etc., cSe sont des points intéressants à considérer lors d’un futur achat. La garantie du manufacturier fabricant est de trois3 ans sur le groupe propulseur et cinq5 ans sur la batterie. 

Définitivement Sûrement que cette technologie va prendre des parts de marché dans le futur, que ce soit pour les pourvoiries, agriculteurs, centres de plein air, etc.… Nous avons tellement apprécié notre essai, que notre réaction fut simplement de demander à quand un RZR avec cette technologie? 

Encore une fois un gros merci à Polaris pour l’invitation, nous avons été reçus avec attention et professionnalisme., Toujours agréable!

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

2 réponses

  1. Bonjour
    Depuis longtemps nous rêvons d’un tel véhicule électrique!

    130 km d’autonomie est nettement insuffisant car ne serait-ce qu’avec les froids et sûrement un minimum de perte de 30% d’efficacité, il ne restera que 90 km d’autonomie .

    Nous croyons selon nos habitudes que cela prendrais un minimum de 150 km en période hivernal et donc 200 km d’autonomie en été
    Pour que l’on puisse sortir et se sentir en sécurités dans les bois !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

– PUBLICITÉ –

DERNIÈRE VIDÉO

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –

SUIVEZ-NOUS